- MENU
+ MENU
remonter

Initiative populaire fédérale 2017

Suite à l'échec de l'Initiative parlementaire 11.418 de l'ancien conseiller nationale Rudolf Joder, l'ASI a décider de lancer une initiative populaire fédérale pour que les soins soient garantis, à l'avenir aussi. Cette initiative est nécessaire parce que:
.    Au cours des dernières cinq années, seuls 43% des  infirmières et infirmiers nécessaires ont été formés, soit 10'000 infirmières et infirmiers qui manquent pour cette période. L'initiative populaire veut que les soins soient garantis, à l'avenir aussi.
.    Il faut des conditions plus attrayantes dans la pratique afin de recruter et fidéliser le personnel nécessaire, par ex. au niveau des heures de travail, des services de piquet, des possibilités de formation continue ou dans l'ancrage légal de la responsabilité infirmière (domaine sous sa propre responsabilité).
.    Afin que ces mesures puissent être financées, il faut une indemnisation appropriée des prestations infirmières, cela dans les EMS, les hôpitaux, les cliniques psychiatriques et les services de soins à domicile.
.    Par un OUI à l'initiative populaire pour le renforcement des soins infirmiers, vous contribuez à ce que des soins de qualité et la sécurité des patients soient garantis pour vous et vos proches, à l'avenir aussi. 
.    Pour que les soins soient garantis, il faut suffisamment d'infirmières et d'infirmiers diplômés et, sur un plan général, des possibilités pour que les personnes actives dans les soins puissent se développer professionnellement. 

Le lancement officiel de la récolte de signatures pour l'initiative aura lieu mi-janvier 2017.

Actuellement, le texte de l'initiative est examiné par la Chancellerie fédérale. Celle-ci se chargera de le traduire en français et en italien. Les formulaires de signatures pourront être commandés une fois que le texte définitif sera publié dans la Feuille fédérale et la collecte des signatures pourra alors commencer.

Journées nationales de récolte 
21 janvier 2017
1er Avril 2017
12 mai 2017 (journée internationale de l'infirmière)

Ce que vous pouvez faire:
Si vous avez envie de participer à la récolte de signatures, vous pouvez vous inscrire sur la liste des bénévoles actifs auprès de votre section ou du Secrétariat central de l'ASI (info@sbk-asi.ch).

Faites un don
CP 31-460246-9 
IBAN CH22 0900 0000 3146 0246 9

Des informations plus détaillées se trouvent sur :

www.sbk.ch/fr/politique.html |https://www.sbk.ch/fr/politique.html

 

Etude GSProSan

L’ASIST participe au recrutement des participant-e-s de l’étude GSProSan

Se maintenir en bonne santé : mobilisation des ressources de santé par les membres de la « Génération Sandwich » au fil du temps. Une étude de théorisation ancrée.

Cette étude est conduite par Annie Oulevey Bachmann (AOB), infirmière chercheure à l’Institut et Haute Ecole de Santé La Source à Lausanne. L’ASIST est partenaire de cette étude puisqu’elle s’est engagée à participer au recrutement des participant-e-s.

Le but de cette étude est de comprendre comment ces personnes mobilisent leurs ressources de santé pour se maintenir en bonne santé perçue au cours du temps compte-tenu leurs activités co-existantes. Pour cela, AOB effectuera des entretiens individuels (un par participant-e). L’étude a été autorisée par la Commission d’éthique de la recherche sur l’être humain du canton de Vaud.

Nous avons besoin de l’aide des membres de l’ASIST pour repérer des participant-e-s potentiel-le-s ayant les caractéristiques suivantes :

  • Ils ou elles ont entre 45 - 65 ans ;
  • Ils ou elles se considèrent comme étant en bonne santé perçue ;
  • Ils ou elles assument les trois activités co-existantes suivantes :
    • Activité professionnelle
    • Activités domestiques et familiales, impliquant des activités en faveur d’un ou de plusieurs enfants ou petits-enfants
    • Activité d’aide informelle offerte à un ou des parents ou beaux-parents (P/BP) fragilisés par leur vieillissement. Par aide informelle, on entend aussi bien de l’aide ou du soutien offerts pour : faire sa toilette et s’habiller, faire la cuisine et manger, faire le ménage et la lessive, préparer les médicaments, conduire pour des rendez-vous, faire ou aider à faire les courses et les achats, régler ou aider à régler les affaires courantes et financières.

Si vous êtes en contact avec des collaboratrices et collaborateurs qui correspondent à ces critères pourriez-vous leur demander s’ils ou elles seraient intéressé-e-s participer ? Si tel est le cas merci de transmettre leurs coordonnées à Annie Oulevey Bachmann (cliquer sur le lien pour envoyer un courriel) qui les informera plus précisément.

Un tout grand merci de votre participation !

Annie Oulevey Bachmann et l’équipe de recherche